Menu

Assurance-vie : le placement épargne préféré des Français

Bien qu’il existe plusieurs manières d’épargner, l’assurance-vie connait vraiment un succès chez les Français. Et même si certains clichés là-dessus persistent encore et entraînent de la réticence, c’est un placement qui possède réellement des avantages en termes de retombées.

Objectifs de l’assurance-vie

Selon les principes de base de l’assurance, plus précisément de l’assurance-vie, il s’agit pour le souscripteur de verser une cotisation pour qu’à sa mort, les bénéficiaires reçoivent le capital plus les intérêts. Il est ainsi nécessaire qu’un contrat se fasse entre le souscripteur et l’assureur dans lequel seront mentionnées toutes les conditions de l’assurance (bénéficiaires, système de cotisation, modalités de versement, etc.).

En outre, il s’agit ici de faire un contrat à durée déterminée qui s’expire au bout d’un moment. Les taux qui s’y appliquent devront aussi y être mentionnés. Cependant, il y a des cas où, à expiration du contrat, son souscripteur n’est pas encore décédé. Il est alors question ici d’assurance sur la vie. Selon ce qui a été convenu dans le contrat, le souscripteur devrait, à ce moment-là, bénéficier d’un remboursement de toutes ses cotisations plus les intérêts qu’elles ont engendrés.

S’il fallait résumer donc, l’objectif de l’assurance-vie est de faire des placements de capitaux qui généreront de la plus-value. Une fois que le souscripteur est décédé, pendant la durée du contrat, les bénéficiaires se verront remettre une indemnité selon les termes de celui-ci.

Avantages de ce placement épargne

L’assurance-vie est ainsi un bon placement épargne et un bon moyen aussi de préparer son décès et l’avenir de sa descendance. Si le souscripteur n’est toujours pas décédé au moment de l’expiration de son contrat, les remboursements prévus peuvent très vite devenir de véritables compléments de revenu ou de retraite. C’est donc un placement à long terme avec des retombées conséquentes.

Il faut noter que les bénéficiaires en cas de décès de l’assurance-vie doivent être clairement identifiables dans le contrat. C’est au souscripteur de les sélectionner et il pourra choisir qui il voudra. Et au niveau de ce choix justement, le client bénéficie d’une certaine flexibilité, car il y a des situations, entre autres, qui ne peuvent pas forcément être maitrisées (le bénéficiaire décède avant le souscripteur, par exemple). Dans ce cas de figure, il sera tout à fait possible de faire des changements à ce niveau-là dans le contrat. Une assurance-vie est alors un bon moyen d’apporter des revenus supplémentaires à ses enfants ou encore petits enfants ou autres. Mais c’est aussi un bon moyen de placer son argent et de générer des intérêts qui sont récupérables à la fin du contrat. Il est toutefois conseillé de faire attention au moment de choisir son assureur.

Pour conclure alors, il est évident que le contrat d’assurance-vie est très avantageux pour les souscripteurs. Ceux qui savent en exploiter les secrets seront à l’abri, de même pour leur descendance.